mercredi 7 mars 2012

Le Magasin des suicides sur les écrans en septembre

La nouvelle date de sortie pour Le Magasin des Suicides est le 26 septembre. En avant-première à Annecy ?

samedi 3 mars 2012

Bulles de rêves spécial Youri Norsteïn

A l'occasion de la venue de Youri Norsteïn au Forum des images du 23 au 25 mars j'aimerais mettre un coup de projecteur pendant tous le mois de mars sur cet immense réalisateur, aussi bien sur Zewebanim que dans Bulles de rêves.

Pas juste pour célébrer Youri Norsteïn mais avec l'idée de tenter de comprendre aux travers d'entretiens, de reportages et autres trouvés sur Internet, d'articles le "phénomène" Norsteïn.

Phénomène car si pour des auteurs comme Frédéric Back et Jan Svankmajer il y a beaucoup d'analyses de leurs œuvres aux travers notamment des thèmes récurrents qu'ils traitent, il y en a beaucoup moins pour le réalisateur russe. Ce dernier est d'ailleurs le plus souvent "imposé" en cours ou dans les rendez-vous d'animation en mettant en avant cette fameuse récompense de Meilleur film de tous les temps aux Olympiades de l'animation à Los Angeles (par un jury de 35 personnes ...) pour le Conte des contes ou bien sur en mettant en avant sa fabuleuse technique, mais il y a bien sur bien plus dans le cinéma de Youri Norsteïn.

Phénomène car finalement Norsteïn c'est deux films co-réalisés qui sortent en 1968 et 1971, et ensuite toujours en tant que réalisateur 4 courts métrages qui sortiront dans une courte période entre 1973 et 1979.
En 1981 Norsteïn se lance dans l'aventure du long métrage avec une adaptation de Gogol "Le manteau". Film toujours inachevé aujourd'hui, sa durée devrait être de 65 minutes, 30 minutes seront montrés au Forum des images.

Il réalise quatre pubs en 1994-95, un générique télé en 2000, et un segment du film Jours d'hiver en 2003.

Norsteïn a aussi été animateur sur de nombreux films d'autres grand réalisateurs russes comme Ivanov-Vano ou Khrjanovski entre 1962 et 1982.

Donc en tant que réalisateur ou co réalisateur Youri Norsteïn c'est 6 courts métrages réalisés sur une période d'un peu plus de 10 ans et un segment dans un long (j'enlève les pubs et le générique), soit un peu plus de 80 minutes de films visibles. Je ne compte pas les minutes du Manteau déjà réalisé car elles ne rentrent bien sur que très rarement dans les analyses de l'oeuvre de Norsteïn

J'en vois qui frissonne en me voyant réduire une carrière d'un auteur à une simple addition ...
Je vous comprends mais ne vous inquiétez pas loin de moi cette envie mais comme je vous l'ai dit l'idée est de comprendre l’œuvre de Norsteïn et sa portée. Et je ne me base pas sur ces chiffres pour remettre en cause ou glorifier le talent de Youri Norsteïn mais pour juste re-préciser les choses , notamment pour ceux ne connaissant pas le travail de Norsteïn.

Donc on commence aujourd'hui dans Bulles de rêves avec trois invités Sophie Roze (qui parlera de Norsteïn mais avec qui nous continuerons aussi de parler de son travail - nous avions manqué de temps lors de la dernière émission), Claire Lecuyer (qui a fait son mémoire de maitrise sur La Matière de la mémoire qui traite notamment du Conte des contes que vous pouvez lire ici) et Olivier Catherin, qui a travaillé pour Arkéion films (distributeur des films de Norsteïn en salles). Et bien sur Florentine.

A écouter en direct sur Radio Libertaire (89.4) de 17h à 19h ou sur Internet. Et après en différé l'émission est téléchargeable ici ou bien sur ici quelques heures après (oui jours ... oui semaines dès fois ... mais bon là j'essaye de la mettre vite en ligne)

Animation japonaise (et un peu plus) au Centre Pompidou

Je vous avais rapidement annoncé la journée exceptionnelle du 18 février dernier avec projections de nombreux films rares japonais des années 20-30 et 30-40. Le cycle cinéma lié à la programmation Manga du centre Pompidou continue jusqu'au 27 mai.

De nombreuses projections donc avec des classiques (Le Tombeau de lucioles, Nausicaa, Ghost in the shell, Akira ...), des films récents (Coo, La Traversée du temps, Paprika...), mais aussi des films rarement montrés sur grand écran, et souvent sortis directement en DVD (Souvenirs goutte à goutte, Redline, Gen d'Hiroshima, Mind Game, 5 cm Per Second, Voices of a Distant Star ...).

Mais les projections vont explorer d'autres cinématographies comme celle de la Corée du Sud et de la Chine.
Avec des work in progress (Couleur miel de Jung et Laurent Boileau, Da Haï de Liang Xuang,), des films connus (Mari Iyagi, Impression de montagne et d'eau, Le Roi des singes ...), Et aussi des films rarement montrés ou même inédits (La grand-mère et ses fantômes, Seediq Bale - produit par John Woo, Green days – Dinosaur and I, Piercing I)
Et à noter le samedi 21 Avril à 15h un "Taïwan animation « Dan / Regards », sur une proposition de Hsieh Pei-Wen" mais sans aucune infos sur le site pour l'instant

Petit coup de projecteur sur trois séances en peu plus exceptionnelles. Tout d'abord la Carte blanche à Kunio Katô en sa présence le samedi 17 mars à 20h. Et la journée du 20 mai avec une séance à 15h sur les films d'étudiants en animation (Geidaï animation) de l'Université des Arts de Tokyo et à 18h une séance de courts métrages choisis par Marc Aguesse de Catsuka. A noter que ces deux dernières séances sont en entrée gratuite.

Plus d'infos sur toutes les séances ici et là vous pouvez télécharger un document pdf avec toutes les dates des séances

Expo "Dans les coulisses du film d'animation" au Musée de La Poste à Paris

Petit texte de présentation de cette expo:

"Dans les coulisses du film d'animation.
Du 12 mars 2012 au 25 août 2012, l’Adresse Musée de La Poste entre Dans les coulisses du film d’animation. Cette exposition interactive évoque plus d'un siècle d’histoire, du premier dessin animé aux images de synthèse. Elle dévoile l’envers du décor. En effet, le visiteur découvre les étapes de réalisation de deux types de film : l’un en 2 dimensions et l’autre en images de synthèse 3 dimensions."

Le communiqué de presse nous en apprends un peu plus:

"L'exposition présente des jouets optiques inventés au 19e siècle ... L’exposition se poursuit avec la projection de Fantasmagorie, premier dessin animé sur pellicule de cinéma, réalisé par Émile Cohl en 1908 ; et la projection de Felix Saves the Day, un des premiers épisodes de Félix Le Chat, réalisé en 1922 par Pat Sullivan. Ensuite un focus sur la production française évoque les créations de Paul Grimault (Le roi et l'oiseau, 1980), Jean Image (Jeannot l'intrépide, 1950), Jacques Rouxel (Les Shadoks, 1968), Michel Ocelot (Kirikou et la sorcière, 1998), Sylvain Chomet (Les triplettes de Belleville, 2003), avec la découverte de dessins de recherche, cellulos, affiches de film et photographies de montage…
Parallèlement à l'utilisation classique du dessin, des réalisateurs ont exprimé leur créativité dans l’animation de matériaux divers (papiers découpés, marionnettes, pâte à modeler…). Des photographies de plateau et des affiches de films de Ladislas Starewitch avec Le Roman de Renard (1929) à Nick Park avec Wallace et Gromit dans les années 90 sont présentées.
Après cette évocation historique, l’exposition présente les étapes de fabrication de deux films d’animation : un dessin animé en 2D et l’autre en image de synthèse 3D. Le visiteur découvre l’envers du décor, des dessins de recherche au montage, sans oublier le mixage de la bande son. L’explication de la réalisation d’un dessin animé en 2D est illustrée par un épisode d’Oggy et les cafards (série produite par Xilam Animation et diffusée dans Ludo sur France 3).
Le court métrage d’animation Nicolas et Guillemette (2008) est le support pour l’explication de la réalisation en images de synthèse (film produit par Haidouk Film ! et réalisé par Virginie Taravel dans le studio d'animation Mac Guff Ligne)."

A noter en plus de l'exposition des ateliers en avril et en juillet pour les enfants de 8 à 12 ans et une conférence sur le film d'animation par Daniel Chocron le 5 avril à 19 h à l'auditorium du musée

Frédéric Back, grandeur nature

Suite à mon post sur le documentaire sur Frédéric Back j'ai reçu ce synopsis de la production que je vous livre tel quel:

"De tous les créateurs de notre temps, Frédéric Back compte parmi les plus grands. Empreintes d’une lumineuse poésie, les images de ses films sont immortelles autant qu’universelles, dans leur fraicheur et l’émotion qu’elles suscitent. Artiste visuel et cinéaste d’animation, son œuvre est immense et son message irrésistible.

En représentant la beauté de la Terre, Frédéric Back s’avère un précurseur et le plus convainquant des militants écologiques. Grandeur nature déroule le film d’un parcours exceptionnel, remontant aux sources premières de l’inspiration, revisitant l’enfance, la jeunesse en Alsace et en Bretagne, avant la carrière, l’amour, la vie au Québec.

Gagnant de deux Oscars pour Crac! et L’homme qui plantait des arbres, Frédéric Back est aujourd’hui à l’âge de la grande sagesse. Il demeure aussi passionné, aussi émerveillé, ou indigné, aussi inspirant."

Pour ma part Frédéric Back est l'un des réalisateurs d'animation qui m'a fait aimer cette technique et la très très brève rencontre que j'ai eu avec lui au Festival d'Annecy est surement l'une des raisons de ce blog et plus largement dans le fait de parler de cinéma d'animation quand je le peux, vivement donc que ce documentaire soit diffusé dans des festivals.

vendredi 2 mars 2012

Aalterate dans court-circuit ce soir

Découvert lors de la soirée d'ouverture du Festival Image par image (dans le cadre de la carte blanche à Autour de minuit) Aalterate un très beau film réalisé par Christobal de Oliveira est diffusé ce soir dans court-circuit.
Lorsque j'ai découvert le film je ne savais rien dessus et j'ai beaucoup aimé. Je ne vous en parle pas trop car si il était "simple" dans sa compréhension pour moi je me suis rendu compte que je ne l'avais pas du tout perçu comme certaines personnes ce soir là, ni tel qu'il est résumé sur le site d'Autour de minuit. Rien d'étonnant peut-être quand on sait qu'au début l'idée du réalisateur était plutôt d'en faire une installation, au final une narration très libre nous permet d’interpréter le film comme on le veut (comme le dit le réalisateur dans ce zoom de Court-circuit). Un film au rythme très contemplatif et assez fascinant.

C'est donc ce soir sur Arte à 23h55

Quatres films d'Hayao Miyazaki par Hervé Joubert-Laurencin

Le 16 mars sort un livre d'analyses de 4 films d'Hayao Miyazaki par Hervé Joubert-Laurencin. Ce dernier a beaucoup écrit sur le cinéma d'animation (dont un recueil La Lettre volante, quatre essais sur le cinéma d’animation) et aussi sur le cinéma de prises de vues directes c'est notamment un spécialiste de Pasolini.

Ce sont en fait des textes publiés tout d'abord hors commerce dans le cadre des cahiers réalisés pour École et cinéma, mais le texte de présentation du livre vous en dira plus ...

"Sont réunies dans cet ouvrage quatre traversées de films tirés du catalogue des Enfants de cinéma : Mon Voisin Totoro (1988), Porco Rosso (1992), Le Voyage de Chihiro (2001), Ponyo sur la falaise (2008).

Premier volume d’une nouvelle collection de pédagogie par et pour le cinéma, il rassemble quatre Cahiers de notes, publications jusqu’alors non diffusées en dehors des écoles, et destinées à accompagner les enseignants qui emmènent leurs élèves dans la salle de cinéma la plus proche de leur salle de classe (dispositif École et cinéma). On y propose un éclairage très articulé sur les films à partir d’un point de vue critique subjectif libre.

Livre savant mais facile à lire, illustré de plus de quatre cent photogrammes couleurs au format respecté et s’intégrant au texte, offrant quatre entrées convergentes dans l’univers du maître japonais du dessin animé et une filmographie intégrale"

Il devrait venir nous en parler lors d'une prochaine émission de Bulles de rêves

Plus de renseignements sur l'association Enfants de cinéma sur leur site

Même pas peur à la Cinémathèque

Le programme découvert lors du festival image par image passera le 7 mars à 14h30 à la Cinémathèque. Je vous rappelle les films constituant ce programme: Log Jam d'Alexei Alexeev, Bisclavret d'Emilie Mercier, Citrouille et vieilles dentelles de Juliette Loubières, Cul de bouteille de Jean-Claude Rozec, Hu-Hu d'Alexei Alexeev, La Le çon de natation de Danny De Vent et La Saint festin d'Anne-Laure Daffis et Léo Marchand.

Jeux de bouche

Après un premier court-métrage assez sombre L'Amante, de nombreuses collaborations sur des courts-métrages (notamment ceux de Jérôme Boulbès) Alexandre Dubosc a depuis quelques années perfectionné un nouveau style autour de photos truquées mettant souvent en scène l’œuf.
Il va ainsi travailler de plus en plus sur la nourriture, la cuisine et l'image par image comme une recette visuelle permettant de mettre en forme ses gâteaux en forme de phénakistiscope et autres gâteaux anniversaires.

Le centquatre dans le cadre de son expo "À Voir et à Manger / le goût des autres" invite Alexandre Dubosc à exposer, montrer son travail. Au programme comme nous l'apprend son blog "20 photographies, 5 films et 3 sculptures "gâteaux" dont normalement une en stroboscopie-animation en "direct live".

C'est du 16 au 18 mars, plus d'infos ici

Agenda de mars

Pour savoir un peu en avance une partie de l'agenda de Florentine de samedi prochain dans Bulles de rêves ...

jeudi 1 mars 2012

Mr Cok rêve la vie des anges ?

Ce soir si vous êtes à Lille ou aux alentours vous pourrez voir ou revoir La Vie rêvée des anges. Et en première partie vous pourrez là aussi voir ou revoir Mr Cok de Franck Dion. Mais en présence du réalisateur vous pourrez ainsi lui poser toutes les questions que vous souhaitez sur son film, ou même peut-être sur son prochain Edmond était un âne

A 20h30 ce soir à l'Hybride

Film audiodécrit au Festival Image par image

Dans le cadre du festival Image par Image, une projection spéciale, et gratuite, se déroulera le samedi 3 mars à 15h.

En effet lors de la clôture du festival il y aura une projection du court-métrage Cul de Bouteille de Jean Claude Rozec à l'Utopia de Saint-Ouen l'Aumône.
Bon dit comme ça ça ne vous parait pas plus exceptionnel que ça. Cul de bouteille, très joli film traitant d'un petit garçon adaptant sa vie à sa maladie, est déjà passé dans plusieurs festivals. Mais cette fois-ci c'est un peu différent car ce qui est intéressant c'est que pour cette projection le film sera audiodécrit.
Une idée qui permet aux personnes aveugles ou malvoyantes de mieux accéder à un film, une excellente initiative qui nous vient visiblement des Etats-Unis d'après l'article Wikipédia sur l'audiodescription.

On doit cette séance à l'association Retour d'image qui a fait audiodécrire le film par des élèves de CM2, classe ordinaire et déficients visuels, de Sarcelles dans le cadre d'un atelier d'audiodescription qu'ils ont mené en 2011.

A noter que l'association a créé un festival "Un Autre Regard" qui est comme ils le disent un "nouveau rendez-vous donné aux amoureux du cinéma qui souhaitent partager des émotions tout en réfléchissant aux questions de l’accessibilité et des représentations du handicap"

C'est du 29 au 31 mars 2012, à Saint Gilles Croix de Vie. Le site du festival

Danse et manga

Mélanger danse contemporaine et Manga moderne ? C'est ce que nous apprend une news de Catsuka (et en effet depuis j'ai vu moi aussi ces affiches étonnantes) puisque Sidi Larbi Cherkaoui va monter à la Villette à Paris un spectacle intitulé Tezuka (qu'il a déjà monté dans d'autres salles autour du Monde)



Sidi Larbi Cherkaoui a déjà une carrière très intéressante derrière lui et il a notamment travaillé aux cotés de cette grande chorégraphe qu'est Anne Teresa De Keersmaeker (je n'ai vu qu'un spectacle avec elle malheureusement, mais c'était magnifique)

Dans l'entretien vidéo en anglais ci-dessous, le chorégraphe explique que c'est notamment la complexité de l'univers de Tezuka qui l'intéresse, il y a pas mal d'images intéressantes dans cette vidéo du spectacle.



Bon je n'ai pas vu la pièce et je ne connais pas du tout le travail de Sidi Larbi Cherkaoui, d'après ce qu'il dit c'est plutôt le mangaka qui l'intéresse que le cinéaste mais l'idée de mélanger deux styles d'art est quelque chose qui m'intéresse beaucoup ... Ci-dessous la bande annonce du spectacle

Emma de Swaef aux Ursulines

Je vous parlais récemment de la soirée Format Court aux Ursulines et notamment de la projection d'Oh Willy nouveau film d'Emma de Swaef, et bien ça vaudra vraiment le coup d'être présent puisqu'Emma de Swaef sera présente à la séance :)

A noter un petit changement de programme Sorry de Dries Maesen est remplacé par le très intéressant #1 de Noamir

Toujours plus d'infos sur cette soirée du 8 mars directement sur le site de Format court

En Vrac encore: De l'important, de l'intéressant et puis autre chose aussi ...

Dans un monde où certaines personnes mettent encore en doute l'importance de la diversité il est toujours fondamental de la mettre en avant dans tous les domaines et donc en animation aussi avec ce post de Cartoon Brew sur une page Facebook mettant en avant les Afro-américains dans le cinéma d'animation

Animac Festival d'animation en Catalogne commence aujourd'hui

Un nouveau long métrage pour Sponge Bob. J'avoue ne pas très bien connaitre la série mais j'avais bien aimé le premier film

Le ChatBus de Totoro est le chat préféré des japonais. Oui je suis d'accord ça n'a pas un grand intérêt c'est que juste parce que j'aime beaucoup les chats ... :)